• Cours actuel 0.9500 $
  • Prix de l'or 1226.50 $
 
 
Année en cours

2017
2016
2015
2014
2013
2012
2011
2010
2009
2008
2007
 
 
 
 
 

Nouvelles

28 mars 2018

Midland annonce l'acquisition du projet nickel-cuivre-cobalt Soissons dans le Nord du Québec

Montréal, le 28 mars, 2018. Exploration Midland Inc. (“Midland”) (TSX-V: MD) a le plaisir d’annoncer l’acquisition par désignation sur carte d’un nouveau projet de nickel-cuivre-cobalt détenu à 100 % par Midland, dans la province géologique de Churchill, Québec. Le nouveau projet contient un total de 175 claims couvrant environ 82 kilomètres carrés et est localisé à environ 150 kilomètres au sud-est de Kuujjuaq, Québec.

Le nouveau projet, nommé Soissons, couvre une série d’indices de Ni-Cu-Co associés à deux intrusions distinctes de troctolite et de gabbronorite à olivine (suite intrusive de Soissons). Des travaux réalisés en 2000 et 2001 par les explorateurs précédents ont révélé les teneurs suivantes en Ni-Cu-Co, en échantillons choisis : 1,22 % Ni, 0,5 % Cu, 0,06 % Co; 1,03 % Ni, 0,47 % Cu, 0,05 % Co (indice Papavoine); 0,63 % Ni, 0,15 % Cu, 0,04 % Co (indice A14-1W); 0,67 % Ni, 0,43 % Cu, 0,05 % Co (indice A14-1E); 0,30 % Ni, 0,29 % Cu, 0,03 % Co (indice A17-1) (noter que les échantillons choisis sont de nature sélective et pourraient ne pas être représentatifs des zones minéralisées). Une campagne de forages de petite envergure réalisée en 2001 (9 forages) a également révélé les intersections suivantes : 1,07 % Ni, 0,23 % Cu, 0,09 % Co / 0,75 m; 0,55 % Ni, 0,43 % Cu, 0,03 % Co / 1,7 m (Papavoine); 0,57 % Ni, 0,29 % Cu, 0,03 % Co / 1,0m (Papavoine Ouest) (noter que les épaisseurs vraies des zones minéralisées ne sont pas déterminées). Les forages ont également identifié des intervalles significatifs de sulfures disséminés avec des teneurs en Ni entre 0,1% et 0,2% sur des dizaines de mètres. Le réexamen des données géophysiques historiques en forages montre plusieurs anomalies électromagnétiques très prometteuses de type « off-hole » dans les extensions de ces intervalles minéralisés, qui n’ont jamais été testées.

Des travaux récents de la Commission Géologique du Canada ont révélé de façon inattendue que les intrusions de troctolite/gabbronorite de Soissons sont datées à 1311±1.1 millions d’années (Ma), un âge qui est près de l’âge de la troctolite de Voisey’s Bay (1332.7±1 Ma), hôte du gisement de Ni-Cu-Co de classe mondiale de Voisey’s Bay. Ceci indique que les intrusions de Soissons appartiennent à la même suite plutonique fertile de Nain (1330 à 1290 Ma) que Voisey’s Bay, et sont post-tectoniques et non-déformées. Cette information n’était pas disponible aux explorateurs précédents. La mine Voisey’s Bay est localisée à environ 250 kilomètres à l’est de Soissons.

Les teneurs en Ni-Cu (normalisées à 100 % sulfures), calculées à partir de forages existants à Soissons, sont variables mais sont principalement centrées autour de 3-4 % Ni et 2-3 % Cu (voir la table dans le fichier lié), pour les brèches basales et les sulfures disséminés. En comparaison, les teneurs en Ni-Cu normalisées pour la zone Discovery Hill à Voisey’s Bay sont d’environ 4 % Ni et 2-3 % Cu (Naldrett et Li, 2007). 

La minéralisation à Soissons se présente sous forme de sulfures disséminés ou en amas, dans des roches hôtes diverses : gabbro-norites à olivine, troctolites, brèches magmatiques basales composées de roches mafiques et de paragneiss à sulfures partiellement assimilés, ou à l’intérieur même des paragneiss encaisssants, à quelques mètres des intrusions mafiques. Ces caractéristiques sont hautement favorables pour les minéralisations à Ni-Cu-Co magmatiques. Les brèches magmatiques basales signalent un environnement très dynamique qui peut augmenter la teneur en Ni-Cu-Co des sulfures par une interaction avec beaucoup de magma silicaté. L’assimilation des paragneiss fournit quant à elle le soufre nécessaire pour la formation de sulfures à Ni-Cu-Co.

De nouvelles avancées dans la compréhension des gisements à Ni-Cu-Co basées sur l’étude de Voisey’s Bay et de d’autres gisements soulignent l’importance critique des brèches magmatiques basales et des dykes nourriciers dans la formation des gisements. À Voisey’s Bay, les meilleures zones minéralisées se trouvent soit dans les dykes nourriciers eux-mêmes ou à la jonction immédiate entre ceux-ci et les sills sous-jacents plus extensifs. Ces zones de jonctions et les dykes nourriciers peuvent être localisées notamment en identifiant et suivant les brèches magmatiques basales, formées à la base des sills par des injections répétées de magmas mafiques provenant des dykes nourriciers. Ces concepts étaient peu connus à l’époque des derniers travaux d’exploration sur Soissons. Des brèches magmatiques basales abondantes sont observées dans certains forages de Soissons, et pourraient être utilisée pour identifiées des dykes nourriciers et zones de jonctions à hautes teneurs. De plus, des avancées récentes en géophysique permettent maintenant d’identifier des corps minéralisées à Ni-Cu-Co à des profondeurs beaucoup plus importantes qu’auparavant. Midland utilisera ces nouveaux concepts et technologies en plus des données historiques pour identifier de nouvelles cibles de forages dans ces intrusions fertiles.

Des cartes et des figures du projet Soissons peuvent être consultées par le lien suivant : Cliquer ici.

À propos de Midland 

Midland mise sur l’excellent potentiel minéral du Québec pour faire la découverte de nouveaux gisements d’or, d’éléments du groupe du platine et de métaux usuels. Midland est fière de compter sur des partenaires renommés tels que Mines Agnico Eagle ltée, IAMGOLD Corporation, Minière Osisko inc., Altius Resources Inc., SOQUEM INC., Teck Resources Limited, Les métaux Niobay inc. et Mines Abcourt inc. Midland préfère travailler en partenariat et entend conclure rapidement des ententes à cet égard en ce qui concerne ses propriétés nouvellement acquises. La direction évalue actuellement d’autres opportunités et projets afin d’améliorer le portfolio de la Société et créer une valeur ajoutée pour les actionnaires.

Ce communiqué de presse a été préparé par Sylvain Trépanier, P.Géo., Vice-président Exploration Baie-James et Nord-du-Québec chez Midland, « personne qualifiée » selon le Règlement 43-101. Pour plus d’information, veuillez consulter le site Web de la Société ou contacter :

Gino Roger, Président et Chef de la direction

Tél. : 450 420-5977

Téléc. : 450 420-5978

Courriel : info@midlandexploration.com

Site Web : www.explorationmidland.com

La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n’assument aucune responsabilité quant à la pertinence ou à l’exactitude du présent communiqué.

Ce communiqué de presse renferme certains énoncés prospectifs qui comprennent des éléments de risque et d’incertitude et nul ne peut garantir que ces énoncés se révèleront exacts. Il s’ensuit que les résultats réels et les événements futurs pourraient différer considérablement de ceux anticipés par de tels énoncés. Ces risques et incertitudes sont décrits dans le rapport annuel et lors de dépôts par Midland auprès des autorités réglementaires.


Document(s)

icône
(Document PDF - 1,42 Mo)


  © 2018 Midland Exploration - Tous droits réservés